Pension de base et complémentaire : mode d’emploi


Lorsque votre carrière se termine, vous avez droit à une pension de retraite qui représentera une part non négligeable de vos revenus (et parfois même la seule !). Le montant moyen de celle-ci en France serait de 1306 euros. Cependant, il faut savoir que celle-ci est revalorisée chaque année.

Vous êtes perdu entre la retraite de base et la retraite complémentaire ? Ces quelques informations devraient vous aider à mieux comprendre comment est calculée la pension de retraite globale.

La pension de retraite, comment ça marche ?

Tout au long de votre carrière, vous cotisez auprès d’un ou plusieurs régimes : tous vous doivent une pension de retraite. Lorsque nous parlons de retraite globale, il s’agit donc de l’ensemble des pensions perçues tous régimes confondus.

Les droits acquis permettent ainsi de calculer le montant qui vous sera versé chaque mois. Une revalorisation est faite chaque année.

Si vous vous intéressez de près à votre pension de retraite, vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe la pension de base à laquelle vient s’ajouter la pension complémentaire. Cependant, vous ne savez pas forcément ce qui distingue ces deux modes.

Ne pas confondre pension de base et pension complémentaire

Le mode de calcul est très différent entre la pension de base et la pension complémentaire.

La formule utilisée pour calculer la pension de base est la suivante : salaire annuel moyen x taux de pension x (durée d’assurance au régime général de sécurité sociale / durée de référence pour obtenir une pension à taux plein). La CARSAT, la Caisse Nationale d’assurance vieillesse, les caisses générales de sécurité sociale et la CSS sont en charge de calculer et d’attribuer cette pension de base aux retraités.

Dans le cas de la retraite complémentaire, vous accumulez des points tout au long de votre carrière. A la retraite, ces points viennent s’ajouter au montant de la retraite de base. Pour les cadres, il arrive même que la retraite complémentaire soit plus élevée : c’est pourquoi il est important d’en tenir compte ! Il faut savoir que la retraite complémentaire est obligatoire pour les salariés du secteur privé : c’est l’ARRCO qui s’en charge pour les cadres et les non-cadres. A noter que l’AGIRC s’en occupe aussi pour les cadres. Vous obtiendrez plus d’informations ici : http://www.agirc-arrco.fr/.