Comment le congé maternité est-il indemnisé ?


Vous êtes en début de grossesse, mais pensez déjà à votre congé maternité ? C’est normal, ces quelques semaines sont indispensables pour préparer l’arrivée de bébé et se remettre de l’accouchement. Découvrez comment ce dernier est indemnisé pour anticiper au mieux les premiers mois de votre bébé :

Le congé maternité : quelle est sa durée ?

Le congé maternité est de 16 semaines pour un premier ou un second enfant. Vous avez droit à 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement et 10 semaines après celui-ci. Bien évidemment, ce congé est différent si vous avez déjà 2 enfants à charge ou s’il s’agit d’une grossesse multiple :

  • Vous êtes enceinte de votre 3eme enfant ou plus ? Le congé prénatal est de 8 semaines et le postnatal de 18 semaines.
  • Vous attendez des jumeaux ? Dans ce cas, votre congé prénatal sera de 12 semaines et votre congé postnatal de 22 semaines.

Nous vous conseillons donc de bien calculer vos dates en fonction des spécificités de votre grossesse : la durée de votre congé en dépend.

Les indemnisations liées à la grossesse

L’indemnisation du congé maternité : mode d’emploi

Parlons maintenant du plus important : l’indemnisation ! En effet, lorsque vous êtes en congé maternité, votre employeur ne vous verse pas un salaire : c’est la CPAM qui se charge de l’indemnité.

Il s’agit d’une indemnité journalière qui tient compte du week-end et des jours fériés. Bien évidemment, le montant dépend de votre salaire : plus celui-ci est élevé, plus votre indemnité sera haute.

Pour calculer cette indemnité, la CPAM se base sur vos 3 derniers salaires bruts cumulés et soumis à cotisation. Il faut aussi savoir qu’il existe un plafond à ne pas dépasser : l’indemnité journalière ne peut ainsi pas aller au-delà du montant de 82,33 euros.

Si vous êtes au chômage, que vous cumulez des contrats de courte durée ou que vous êtes chef d’entreprise, vous vous demandez peut-être comment vos indemnités vont être calculées. Nous vous conseillons de vous renseigner au plus vite auprès de la caisse qui se charge de votre sécurité sociale pour anticiper au mieux les revenus que vous aurez pendant toute la durée de votre congé maternité.