Dossier : votre achat immobilier de A à Z


Cette année, vous avez comme projet d’acquérir un bien immobilier. Qu’il s’agisse ou non de votre premier achat, vous vous posez forcément de nombreuses questions :

  • Est-ce le bon moment d’acheter ?
  • Vaut-il mieux acquérir dans le neuf ou l’ancien ?
  • Et surtout, comment financer son projet immobilier ?

Vous trouverez les réponses à toutes vos questions dans ce dossier dédié à votre projet immobilier.

Est-ce le bon moment d’acheter un bien immobilier ?

Certaines périodes sont plus propices que d’autres pour les achats immobiliers. Vous ne savez pas s’il s’agit du bon moment pour vous où s’il vaut mieux encore patienter jusqu’à l’année prochaine ? Vous devez prendre en compte plusieurs critères :

  • L’état du marché immobilier dans le secteur géographique qui vous intéresse;
  • L’évolution des taux d’intérêt si vous désirez contracter un prêt pour financer votre achat;
  • Votre situation personnelle : votre foyer, vos besoins, vos envies, vos finances…

Certaines périodes sont plus propices que d’autres pour les achats immobiliers. Vous ne savez pas s’il s’agit du bon moment pour vous où s’il vaut mieux encore patienter jusqu’à l’année prochaine ? Vous devez prendre en compte plusieurs critères :

  • L’état du marché immobilier dans le secteur géographique qui vous intéresse;
  • L’évolution des taux d’intérêt si vous désirez contracter un prêt pour financer votre achat;
  • Votre situation personnelle : votre foyer, vos besoins, vos envies, vos finances…

Comment savoir si c’est le bon moment d’acheter ?

Avant de partir à la recherche de votre future maison, il est important que vous preniez le temps de vous renseigner sur l’état du marché immobilier.

En effet, certaines années, le prix d’achat des biens immobiliers flambe. C’est intéressant lorsque l’on souhaite vendre, car cela peut permettre de réaliser une belle plus value. Par contre, lorsque l’on souhaite acheter, cela peut se révéler problématique : le prix d’achat des maisons et appartements est bien plus élevé. À l’inverse, certaines années, le marché immobilier est en baisse : une aubaine pour les acheteurs, beaucoup moins pour les vendeurs.

Si vous êtes locataire et que vous souhaitez vous lancer dans l’achat de votre première maison, nous vous recommandons donc d’attendre que les prix de vente soient en baisse : pour vous, il s’agira du meilleur moment pour acheter.

Vous souhaitez vendre votre appartement pour acheter une maison ? La stratégie à adopter est un peu plus complexe. Si le marché de l’immobilier est en hausse, il est préférable de ne pas trop baisser le prix de vente de votre appartement, les potentiels acheteurs cherchant souvent à négocier. Dans le cas contraire, vous risqueriez d’avoir des difficultés pour trouver la maison de vos rêves dans votre budget.

Il est donc essentiel de suivre l’évolution du marché immobilier dans le secteur géographique qui vous intéresse avant de prendre votre décision.

Mais attention, le prix de vente des biens immobiliers n’est pas la seule donnée dont il faut tenir compte. Si vous souhaitez financer votre achat grâce à un prêt bancaire, il est important de se renseigner sur l’évolution des taux d’intérêt. Attention, ces taux évoluent en fonction de nombreux critères :

  • La durée du prêt : plus ce dernier est de courte durée, plus le taux d’intérêt se révélera intéressant;
  • La région d’achat du bien immobilier : les taux ne sont pas forcément similaires d’un secteur géographique à un autre;
  • Taux fixe ou taux révisable : si vous optez pour un prêt à taux révisable, ce dernier pourra varier tout au long de la durée du prêt en fonction de l’évolution du marché immobilier.

Qu’attendez-vous de votre projet immobilier ?

Avant de décider d’acheter une maison ou un appartement, vous devez également faire le point sur votre situation personnelle :

  • Disposez-vous d’un apport suffisant pour financer votre projet ?
  • Si vous êtes déjà propriétaire, souhaitez-vous revendre votre bien immobilier ? Le louer ?
  • Voulez-vous acheter une maison pour y installer votre famille durablement ?
  • Souhaitez-vous acquérir un bien à rénover afin de le revendre rapidement et de réaliser une plus value lors de la vente ?
  • Savez-vous comment se porte le marché immobilier dans le secteur qui vous intéresse ?

Une fois que vous aurez répondu à ces quelques questions, votre projet immobilier sera mieux cadré. Nous vous recommandons de prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire afin de faire le point sur vos envies ainsi que vos finances afin de vérifier que votre projet est viable.

Faut-il privilégier l’immobilier neuf ou ancien ?

Vous hésitez entre un achat neuf et ancien ? Dans un cas comme dans l’autre, il y a des avantages comme des inconvénients.

Acheter dans le neuf

Vous voulez acheter un terrain pour y construire la maison de vos rêves ? Une résidence moderne va bientôt être construite près de chez vous et l’achat d’un appartement neuf vous intéresse ? Il est vrai que l’achat neuf possède de nombreux atouts :

  • Le prix d’achat est souvent plus élevé dans le neuf, mais les frais de notaire le sont beaucoup moins (2 à 3% comparé à 8 à 10% pour l’ancien). Il s’agit d’une économie dont il faut tenir compte lorsque vous établirez votre budget. Vous serez également exonéré de taxe foncière pendant 2 ans si vous achetez dans le neuf.
  • L’immobilier neuf possède un confort inégalable. En effet, les constructions actuelles doivent répondre à des normes très strictes notamment en ce qui concerne l’isolation phonique et thermique. Vous gagnerez en confort et ferez également de belles économies : moins de charges d’entretien à prévoir, facture d’électricité moins élevée, etc.
  • Vous bénéficiez de garanties très intéressantes : la garantie biennale, mais également décennale et du parfait achèvement.
  • Enfin, vous pourrez profiter d’avantages fiscaux non négligeables : si vous êtes primo-accédants, vous pourrez notamment avoir recours au prêt à taux zéro.

Et quels sont les inconvénients de l’immobilier neuf ? Il faut les connaître, même s’ils sont peu nombreux :

  • Le prix au mètre carré est plus élevé que dans l’ancien;
  • Il ne faut pas être pressé d’emménager : en général, il faut compter 12 à 18 mois à partir de la signature du contrat de réservation…
  • Le neuf n’a pas le charme de l’ancien;
  • Enfin, personne n’est à l’abri de la faillite du constructeur : assurez-vous de sa fiabilité avant de signer !

Acheter dans l’ancien

Vous préférez le charme de l’ancien ? Rassurez-vous, il existe aussi de nombreux avantages à acheter un bien immobilier ancien :

  • Le prix au mètre carré est moins élevé et la marge de négociation du prix de vente souvent plus importante;
  • Vous aurez l’embarras du choix : les projets neufs ne sont pas si nombreux que cela.
  • Bien souvent, l’ancien possède plus de charme que le neuf… Mais là, tout dépend de vos goûts personnels.
  • Vous êtes bricoleur ? Si vous rénovez une maison dans le but de la revendre au bout de 5 ans, vous devriez réussir à faire une belle plus value (à condition de bien surveiller le marché immobilier et de vendre au bon moment).

Acheter une maison ancienne possède néanmoins certains inconvénients :

  • Même si le prix d’achat du bien immobilier est plus bas, il ne faut pas oublier les coûts qui viendront s’y ajouter : les frais de notaire (8 à 10%), les travaux éventuels pour mettre le bien aux normes ou améliorer son confort.
  • Vous ne bénéficiez pas d’autant d’aides qu’avec le neuf : pas de prêt à taux 0…

Que vous décidiez de faire construire une maison neuve ou d’acheter un appartement ancien, il est important que ce bien immobilier vous ressemble : c’est encore la meilleure manière de s’y sentir bien !

Comment financer son achat immobilier ?

Vous avez trouvé la maison de vos rêves ? Pour financer votre achat, vous allez sans doute devoir contracter un prêt. À moins, bien évidemment, que vous disposiez de la somme dans son intégralité sur votre compte en banque.

L’apport personnel : indispensable pour financer son projet

L’apport personnel, c’est une somme d’argent dont vous disposez et qui va vous permettre de financer en partie, l’achat de votre bien immobilier. Les banques apprécient les clients disposant d’un apport personnel : c’est une façon de leur montrer que vous êtes de bonne foi et que vous savez économiser. D’ailleurs, plus votre apport personnel sera important, plus les conditions de votre prêt seront avantageuses. En effet, le taux d’intérêt sera moins élevé.

En général, l’apport se compose de vos économies personnelles (qui peuvent provenir de la revente d’un bien immobilier, d’un don, d’un héritage…) ainsi que des petits prêts à tarifs préférentiels. Ces derniers sont très intéressants, car ils permettent de faire baisser le taux d’intérêt : prêt à taux 0, plan ou compte épargne logement…

Vous vous demandez de combien doit être cet apport personnel ? Sachez que les banques demandent généralement un apport minimum de 10% du montant de l’achat pour couvrir les frais de notaire. Si vous n’êtes pas en mesure d’atteindre les 10% avec vos économies personnelles, cela ne veut pas dire que votre prêt sera refusé. Seulement, les conditions de votre prêt seront moins avantageuses. Dans un cas comme celui-là, il convient d’attendre un petit peu et d’économiser jusqu’à pouvoir rassembler un apport de 10% au minimum.

Comment obtenir un prêt à la banque ?

Vous avez besoin d’un prêt à la banque pour financer votre achat immobilier ? Il va falloir que vous rassembliez certains critères pour rassurer votre banquier et obtenir un prêt à un taux intéressant. Voici nos conseils :

  • Avant de vous lancer dans vos recherches immobilières, prenez rendez-vous avec votre banquier afin de faire le point sur vos finances personnelles. Il pourra vous conseiller sur le prix maximum d’achat à ne pas dépasser. il aura également la possibilité de vous indiquer si vous remplissez les critères nécessaires à l’obtention d’un prêt.
  • Choisissez un bien immobilier qui entre dans vos moyens : il faut rester réaliste, la banque n’acceptera pas de vous octroyer un prêt que vous ne pourrez pas rembourser. En général, le taux d’endettement maximum autorisé est de 33%.
  • Un apport personnel de 10% du prix d’achat au minimum est indispensable pour rassurer les banques. Cet apport vous permettra notamment de payer les frais de notaire.
  • Une gestion optimale de votre argent : si vous êtes souvent à découvert, cela ne va pas rassurer votre banquier sur votre capacité à rembourser.
  • Une situation professionnelle stable (de préférence un CDI) est toujours appréciée.

N’hésitez pas à contacter votre conseiller du Crédit Agricole Normandie pour faire le point sur votre projet d’achat immobilier.