FAQ du futur étudiant


Le bac en poche, vous vous apprêtez à entrer en prépa, à l’université ou encore en école de commerce à la rentrée. Vous attendiez le moment de prendre votre indépendance avec impatience depuis déjà plusieurs années, mais plus la rentrée universitaire approche, plus vous vous posez des questions. Rassurez-vous : c’est tout à fait normal et nous sommes là pour vous aider !

Grâce aux conseils de ce guide, vous allez pouvoir mettre un pied dans la vie étudiante sans stress :

  • Comment financer ses études ?
  • Comment trouver un logement étudiant ?
  • Comment financer son permis de conduire et sa première voiture ?
  • Comment trouver un job étudiant ?

Comment financer ses études ?

S’il y a bien une question sur les lèvres de tous les étudiants, c’est bien celle-là : comment réussir à financer ses études ? Cela n’a rien d’étonnant : jusqu’à présent, vos parents se chargeaient sans doute de la majorité de vos dépenses.

C’est pourquoi nous vous conseillons d’établir un budget afin d’éviter les mauvaises surprises : c’est aussi ça, le prix de l’indépendance. Coût de l’inscription à l’université ou en école, loyer, transports, courses alimentaires, loisirs… Autant de dépenses dont il faut tenir compte pour bien vivre ses années étudiantes.

Une fois que le budget sera établi, vous aurez une meilleure idée des dépenses prioritaires et de celles qui sont secondaires. À noter qu’en fonction du cursus choisi et de la ville des études, le budget à prévoir peut varier.

Vous vous posez de nombreuses questions sur le financement de vos études ? Vous n’avez pas envie de vous retrouver à découvert et dans le rouge à chaque fin de mois ? Pour réussir ses études, il vaut mieux éviter les difficultés financières : découvrez nos conseils.

Se faire aider par ses proches

Vous allez quitter le domicile familial pour étudier à l’autre bout du pays ? Prendre votre indépendance ne signifie pas que vos proches ne pourront plus vous aider, bien au contraire. Lorsqu’ils en ont la possibilité, les parents n’hésitent généralement pas à participer aux frais de leur enfant, même s’il ne vit plus avec eux. Vos proches pourront peut-être prendre en charge les dépenses liées aux frais d’inscription à l’université ou encore le loyer de votre logement étudiant.

Bien évidemment, les proches n’ont pas toujours la possibilité d’aider financièrement les jeunes. Dans ce dernier cas, il faudra trouver une autre solution pour financer vos études.

Prendre un job étudiant

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez financer une partie de vos études en prenant un job étudiant. Si votre emploi du temps est très chargé et que vous ne pensez pas réussir à travailler tout en révisant correctement, le plus simple sera de privilégier un job à temps complet pendant les vacances d’été. Par contre, si votre emploi du temps vous laisse beaucoup de temps libre et que vous arrivez à trouver un équilibre entre vos études et le travail, rien ne vous empêche de trouver un job étudiant à l’année : quelques heures par semaine pour mettre du beurre dans les épinards !

Choisir une formation en alternance

Autre solution très appréciée des étudiants ayant envie de mettre un pied dans la vie active : les formations en alternance. 1 semaine à l’école, 1 semaine en entreprise… En voilà une bonne façon de goûter aux joies de la vie étudiante tout en développant ses compétences professionnelles. Sur votre cv, cela sera très apprécié lorsque vous chercherez un travail. Mais ce n’est pas le seul atout des études en alternance. En effet, chaque mois, vous recevrez un salaire qui vous permettra de payer votre loyer ainsi que vos dépenses courantes.

Le salaire que vous toucherez en alternance dépend de votre âge et de votre année d’études. Ainsi, le salaire d’un étudiant en 1ère année d’alternance ayant entre 18 et 20 ans représente 41% du smic (soit 614,37 euros brut). Par contre, un étudiant en 3ème année d’alternance ayant plus de 21 ans pourra toucher 78% du smic (soit 1168,81 euros brut).

En contrat de professionnalisation, le salaire dépend de l’âge de l’étudiant ainsi que du niveau d’études. Ainsi, un étudiant de moins de 21 ans ayant un niveau inférieur au bac pro touchera 55% du smic (soit 824,16 euros brut) alors qu’un étudiant ayant entre 21 et 26 ans avec un niveau égal ou supérieur au bac pro bénéficiera d’un salaire correspondant à 80% du smic (1198,78 euros brut).

Souscrire à un prêt bancaire

Vos proches ne peuvent pas vous aider financièrement, votre emploi du temps ne vous laisse pas le temps de prendre un job étudiant et votre cursus ne se fait pas en alternance ? Pas de panique ! il vous reste la solution du prêt bancaire. Les banques proposent des offres très intéressantes aux jeunes étudiants : vous pourrez souscrire à un prêt à taux préférentiel avec le Crédit Agricole Normandie.

Bon à savoir : ce prêt concerne uniquement les étudiants et apprentis de 16 à 30 ans souhaitant emprunter une somme d’argent dans le cadre de leurs études supérieures (études courtes, longues, stages, en France et à l’étranger).

N’hésitez pas à contacter dès à présent votre conseiller bancaire afin de faire le point sur vos finances et toutes les possibilités qui s’offrent à vous !

Quelles aides pour les étudiants ?

En France, les étudiants ont la chance de pouvoir bénéficier de certaines aides. Celles-ci sont une très bonne solution pour financer tout ou partie de ses études, de son logement ou encore de ses frais quotidiens.

Voici quelques aides dont les étudiants peuvent bénéficier :

  • La bourse sur critères sociaux
  • L’aide au mérite
  • L’allocation pour la diversité dans la fonction publique
  • L’aide à la mobilité internationale
  • L’aide d’urgence
  • L’aide au logement

 Bien évidemment, certaines conditions, notamment de ressources, doivent être respectées afin de bénéficier de ces aides. Par exemple, la bourse sur critères sociaux s’adresse aux étudiants en difficulté matérielle pour poursuivre leurs études de 28 ans maximum. Elle s’élève à 6661 euros maximum par an. L’aide à la mobilité internationale concerne uniquement les étudiants de 28 ans maximum souhaitant suivre une formation supérieure ou un stage à l’étranger : elle s’élève à 3600 euros maximum.

De plus, certaines aides sont cumulables : pensez à vous renseigner ! Grâce aux aides, vous pourrez étudier dans de bonnes conditions matérielles sans vous inquiéter de vos finances.

Comment trouver un logement adapté à son budget ?

Les études supérieures contraignent de nombreux étudiants à quitter le domicile familial et donc à chercher une solution pour se loger. Bien évidemment, cette solution est beaucoup moins économique que de rester vivre chez ses parents. Lorsque ce n’est pas possible, les étudiants doivent apprendre à bien gérer leur budget afin de payer chaque mois, le loyer de leur premier appart. Il ne faut pas non plus oublier les charges, le dépôt de garantie, la caution ainsi que la taxe d’habitation.

Découvrez nos conseils pour trouver un logement adapté à votre budget étudiant.

Combien ça coûte un logement étudiant ?

Les étudiants ont plusieurs solutions pour se loger. Elles ont leurs avantages et leurs inconvénients : il est important de bien se renseigner pour faire le choix qui vous convient le mieux. En fonction du logement et de la localisation, le coût ne sera bien évidemment pas le même.

La solution la plus économique : la résidence étudiante

Les résidences étudiantes, situées à proximité des universités et des écoles, sont idéales pour les jeunes qui ne disposent pas d’un gros budget pour se loger. Certaines résidences mettent uniquement des chambres à la disposition des étudiants : la salle de bain et la cuisine pouvant être communes aux étudiants de la résidence. Mais dans d’autres, l’étudiant pourra bénéficier d’un studio équipé tout confort. À noter qu’il existe des résidences gérées par le CROUS, mais également des logements gérés par des sociétés privées.

 Bon à savoir : les logements en résidence gérés par le CROUS sont attribués en priorité aux étudiants dont la famille dispose de faibles ressources.

 La solution la plus indépendante : le studio en centre-ville

Vous aimez votre indépendance ? Vous n’avez pas forcément envie de vivre juste à côté du campus ? Dans ce cas, vous pouvez privilégier la solution du studio en centre-ville. Vous aurez le choix entre des locations meublées et vides. En fonction de la ville, du quartier et de la superficie du logement, le loyer sera plus ou moins élevé. Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous conseillons de vous renseigner sur les montants des charges ainsi que de la taxe d’habitation, qui peuvent parfois s’envoler en centre-ville.

La solution la plus conviviale : la colocation

La colocation est une solution qui plaît à de nombreux étudiants. Elle est à la fois conviviale et économique. En plus, vous pourrez vivre dans un appartement beaucoup plus grand pour moins cher si vous partagez un appartement à 2 ou 3 plutôt que tout seul. Là encore, nous vous conseillons de bien vous renseigner sur le montant des charges et de la taxe d’habitation.

Il existe encore bien d’autres solutions pour les jeunes étudiants : le foyer de jeunes travailleurs, la location d’une chambre chez une personne âgée, la location d’une chambre chez l’habitant, etc.

Quelles sont les aides au logement pour un étudiant ?

Si vous décidez de prendre votre indépendance, vous allez devoir vous acquitter d’un loyer chaque mois. Afin de le payer, vous pouvez vous faire aider par vos proches, suivre une formation en alternance, prendre un job étudiant, faire un prêt ou puiser dans vos économies.

Le loyer est un poste important dans le budget d’un étudiant, mais heureusement, il existe des aides qui permettent de faire baisser la note.

Pour vous aider à payer votre loyer ainsi que vos charges, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) propose plusieurs aides au logement : l’APL (aide personnalisée au logement), mais également l’ALS (allocation de logement sociale) et l’ALF (allocation de logement familiale). Nous vous conseillons de procéder à une simulation sur le site de la CAF afin de savoir à quelle aide vous pouvez avoir droit. Vous pourrez ainsi plus facilement établir votre budget.

Si vos poches ne peuvent pas se porter caution pour votre logement étudiant, sachez qu’il existe aussi une solution. En effet, Action Logement propose la garantie Visale aux étudiants : sans conditions de ressources, vous pourrez bénéficier d’une caution locative gratuite quel que soit le logement choisi pour la poursuite de vos études.

Action Logement propose également aux étudiants un service d’avance du dépôt de garantie ainsi qu’une subvention de loyer pour les alternants. Un fonds de solidarité pour le logement (FSL) peut également concerner les étudiants en grande difficulté financière : cette initiative leur permet de bénéficier de prêts et de subventions.

Comment financer son permis de conduire et l’achat de sa voiture ?

Le permis de conduire est essentiel pour les jeunes. Avoir une voiture facilite grandement la recherche de stage et d’emploi, mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle les étudiants passent le permis de conduire. En effet, à 18 ans, les jeunes aspirent à l’indépendance et ne veulent plus uniquement compter sur leurs parents pour bouger. Après tout, avec une voiture, on peut décider de partir en road-trip à la dernière minute avec ses amis : une belle expérience à vivre pour les jeunes.

Mais encore faut-il pouvoir payer son permis de conduire et l’achat de sa première voiture ! Découvrez nos conseils :

Comment financer son permis de conduire ?

Le coût moyen du permis B en France oscille entre 700 et 1600 euros. Ce tarif varie en fonction du nombre d’heures de conduite, mais également de l’auto-école et de la région. Pour de nombreux étudiants, il peut donc être difficile de payer son permis de conduire. Certains utilisent leurs économies personnelles ou bénéficient de l’aide de leurs parents.

Vos parents ne peuvent pas payer votre permis de conduire et vous ne disposez pas des économies nécessaires ? Rassurez-vous : il existe d’autres solutions pour financer son permis de conduire.

Le permis à 1 euro par jour est un dispositif très malin offert par les banques et l’État. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans et permet de financer le permis de conduire A et B. Vous pourrez choisir de faire la conduite accompagnée si vous le souhaitez, mais ce n’est pas une obligation. Ce dispositif possède 2 principaux avantages :

  • Les intérêts sont pris en charge par l’État
  • Il n’y a pas de frais de dossier

Vous pouvez vous rapprocher de votre conseiller au Crédit Agricole Normandie pour en savoir plus sur les conditions d’obtention de ce prêt.

Comment payer sa première voiture ?

Une fois le permis de conduire en poche, il va vous falloir une voiture. Pour financer cet achat conséquent, plusieurs solutions s’offrent aux étudiants :

  • L’aide des proches
  • Le prêt bancaire : le Crédit Agricole Normandie propose un prêt automobile malin pour les jeunes
  • Les économies personnelles (job étudiant)

Bien évidemment, vous pourrez bénéficier de certaines aides pour alléger la note. Il est ainsi possible d’obtenir un prêt d’honneur de la part de la CAF ou de Pôle Emploi. Cette aide s’adresse notamment aux personnes dont le retour à l’emploi est conditionné par la possession d’un véhicule personnel.

Dans tous les cas, pour votre première voiture, nous vous conseillons de choisir un véhicule d’occasion en bon état :

  • Son prix sera moins élevé que pour du neuf
  • L’assurance auto sera également plus accessible que pour une voiture neuve
  • Si la voiture est en bon état, vous éviterez de nombreux frais de réparation

Bonus : nos astuces pour trouver un job étudiant

Intégrer image 698983096

Pour payer votre loyer, mettre de l’argent de côté pour plus tard ou tout simplement profiter à fond de la vie étudiante, vous souhaitez trouver un job étudiant. C’est une excellente idée. Voici nos astuces pour trouver un job d’étudiant.

Un job d’été ou un job à l’année ?

Certains étudiants choisissent de travailler pendant l’été afin de pouvoir se concentrer sur leurs études le reste de l’année. D’autres préfèrent profiter des vacances pour se reposer et choisissent de travailler quelques heures par semaine pendant l’année universitaire. Enfin, les étudiants en difficulté financière n’ont pas toujours le choix et travaillent toute l’année.

Si vous hésitez entre un job d’été et un job à l’année, voici quelques conseils qui vous permettront de faire votre choix :

  • Avec un job d’été à temps plein, vous aurez une confortable somme d’argent que vous pourrez dépenser le reste de l’année. C’est une bonne solution si vous savez gérer votre argent. Sinon, il faudra que vous appreniez à établir un budget afin de ne pas tout dépenser en 3 mois.
  • Avec un job à l’année, les rentrées d’argent seront plus faibles, mais également plus régulières. Cela peut être rassurant pour de nombreux étudiants, notamment ceux qui ne savent pas encore très bien gérer leur argent.
  • Si votre emploi du temps en école ou à l’université est très chargé, il vaudra mieux privilégier le job d’été afin de ne pas mettre en péril vos études.

Job étudiant : combien d’heures par semaine ?

Vous voulez trouver un job étudiant à l’année ? Attention à ne pas négliger vos études ! Idéalement, nous vous conseillons de trouver un job étudiant de quelques heures par semaine. En effet, à moins d’avoir un emploi du temps très léger, vous ne pourrez pas travailler à temps plein. En moyenne, les contrats proposés aux étudiants sont de 7 à 15h par semaine.

Le job étudiant à l’année est une bonne idée pour mettre du beurre dans les épinards. Mais il ne doit pas entraver vos études ou votre bien-être. Travailler à côté de ses études peut se révéler très fatiguant : n’oubliez pas de vous reposer et de sortir entre amis pour vous aérer l’esprit.

Trouver un job étudiant : misez sur votre réseau

Pour trouver un job étudiant, il n’y a pas de secret : armez vous d’un cv clair et soigné et misez sur votre réseau. Votre mère, votre oncle ou un enseignant peuvent avoir des opportunités à vous soumettre. Ne confondez pas réseau et piston : le réseau est essentiel de nos jours pour trouver du travail, il faut savoir en profiter.

Mettez à jour vos réseaux sociaux professionnels, publiez votre cv en ligne, contactez vos anciens responsables de stage… Vous devriez rapidement trouver un job étudiant.

Les secteurs qui recrutent

Vous ne savez pas quels secteurs recrutent les étudiants ? Vous pouvez vous diriger vers les cours particuliers, la garde d’enfant, la surveillance dans les établissements scolaires, la restauration ou encore l’évènementiel.

Depuis quelques années, la tendance est à l’uberisation de l’emploi et cela attire de nombreux étudiants. Quelques heures par semaine, vous pourrez par exemple devenir coursier. Ce secteur embauche de plus en plus de jeunes : ce serait dommage de ne pas tenter votre chance.

Alors, êtes-vous prêt pour la rentrée ? En attendant, profitez bien de votre été !