La clause bénéficiaire : au cœur de votre contrat d’assurance vie et de votre vie


L’assurance vie vous permet de transmettre votre patrimoine en versant une somme d’argent à la personne de votre choix.

Comment désigner vos bénéficiaires ?

Votre Conseiller vous proposera en premier lieu la clause la plus fréquente (dite « clause standard ») : « mon conjoint, à défaut mes enfants, nés ou à naître, par parts égales entre eux, vivants ou représentés, à défaut mes héritiers».

Mais nous serons à l’écoute de vos souhaits, et saurons vous guider dans la rédaction de la clause.

Vous pouvez en effet choisir de désigner la personne de votre choix (une personne physique, une association,…). Dans ce cas, n’oubliez pas d’être le plus précis possible dans la rédaction de la clause, et d’identifier votre (vos) bénéficiaire(s) par ses noms, prénoms et date de naissance.

Votre Conseiller vous incitera à ajouter une clause de sauvegarde du type « à défaut, mes héritiers», c’est ce qui permettra de dénouer votre contrat si jamais votre bénéficiaire décédait avant vous.

L’histoire d’une vie…

Pensez également à nous prévenir de tout changement dans votre vie privée. Exemple : vous vivez en concubinage, vous souhaitez vous assurer que votre ami(e) soit à l’abri du besoin si vous veniez à décéder. Quelques années plus tard, vous vous séparez : n’oubliez pas de changer la clause bénéficiaire de votre contrat, sinon ce sera votre ex-conjoint qui percevra le capital.