Financer ses obsèques : ce qu’il faut savoir


En 2014, l’espérance de vie en Normandie s’élève à 75 ans pour un homme et 84,5 ans pour une femme, soit un peu moins que la moyenne nationale… La Normandie est par ailleurs la région qui a le plus vieilli ces cinq dernières années. Un habitant sur dix a plus de 75 ans (Sources : INSEE, État civil).

Les frais d’obsèques représentent une lourde charge pour les familles, car ils ne se limitent pas à l’achat d’un cercueil. Il faut également prévoir l’acquisition d’une concession auprès de la commune, le caveau, le monument funéraire, les taxes d’inhumation ou de crémation, l’insertion dans le journal local…etc.

Les dépenses funéraires s’élèvent en moyenne à 4.000 euros

Il existe plusieurs façons d’anticiper et d’organiser de son vivant le financement de ses obsèques.

  • Les solutions d’épargne

Vous pouvez par exemple ouvrir un livret, et y déposer des sommes réservées à cette fin. Sachez qu’à votre décès, la banque pourra débiter vos comptes individuels sur simple présentation de la facture des pompes funèbres, dans la limite d’un plafond légal fixé à 5.000 euros*.

  • Les contrats de garantie obsèques :  

Vous pouvez également souscrire un contrat de financement de vos obsèques. Ce type de contrat vous permettra de choisir un montant du capital en fonction de votre capacité d’épargne.

Découvrez ce qu'il faut savoir sur le financement des obsèques

Au Crédit Agricole Normandie, nous vous proposerons également, lors de la souscription de ce contrat, un volet assistance : vos proches auront à disposition un numéro de téléphone, grâce auquel des spécialistes du monde funéraire les accompagneront dans l’organisation de vos obsèques (choix du lieu où le défunt repose, choix du prestataire, respect des volontés exprimées par le défunt…)

Pour en savoir plus : https://w2.ca-normandie.fr/particulier/sassurer/garantie-obseques

N’oubliez pas non plus que vous pouvez bénéficier d’aides financières de la Caisse Primaire d’assurance maladie, de la mutuelle du défunt, ou de son employeur. N’hésitez pas à vous renseigner, quel que soit votre âge.

* plafond en vigueur au 24/08/2016