Jeunes parents : déclarez votre changement de situation au fisc !


Vous ne le savez peut-être pas, mais l’arrivée d’un enfant dans la famille peut avoir des conséquences sur le montant de votre impôt. C’est pourquoi vous allez devoir informer le fisc de votre changement de situation. Au programme : une augmentation du nombre de parts et une réduction d’impôt sur les frais de garde !

L’augmentation du nombre de parts : un impact sur le montant de l’impôt !

S’il s’agit de votre premier ou de votre deuxième enfant, une demi-part supplémentaire sera calculée pour le quotient familial. Pour un troisième enfant ou plus, il s’agira d’une part entière. Une exception cependant : si vous élevez seul votre enfant, vous aurez directement droit à une part supplémentaire. Bien évidemment, l’augmentation du nombre de parts à un impact sur l’impôt : en 2015, la réduction d’impôt pouvait atteindre 1508 euros pour chaque demi-part supplémentaire.

Les frais de garde donnent droit à une réduction d’impôt !

Les frais de garde coûtent cher, c’est un fait. Cependant, ils ont un avantage non négligeable : ils peuvent vous faire profiter d’une réduction d’impôt. En effet, les frais de garde engagés pour les enfants de moins de 6 ans vous ouvrent les droits à une réduction ou à un crédit d’impôt d’un montant égal à 50% des sommes dépensées dans la limite d’un plafond fixé à 2300 euros. Vous pouvez donc bénéficier d’un crédit d’impôt maximal de 1150 euros.

Votre enfant est gardé à domicile ? Dans ce cas, c’est encore différent. En effet, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt sur les salaires et les charges versées à votre employé, dans la limite de 12 000 euros. Comme la réduction d’impôt est égale à 50% du plafond, le crédit pourra atteindre un montant maximum de 6000 euros.

Le montant de ma taxe d’habitation va-t-il évoluer ?

Oui, en effet ! Chaque enfant donne droit à un abattement supplémentaire pour le calcul de la taxe d’habitation. Attention : c’est la situation au 1er janvier de l’année qui est prise en considération, n’oubliez donc pas d’avertir les organismes concernés.

L’arrivée d’un bébé a un impact financier non négligeable sur la famille, mais les réductions d’impôt dont vous allez pouvoir bénéficier vont vous permettre de mieux vivre ce changement de situation !