Je possède une location meublée : de quelles dispositions fiscales puis-je bénéficier ?


Vous venez d’acheter un appartement que vous souhaitez louer meublé ? C’est une très bonne initiative ! En effet, cela va vous permettre de bénéficier de certaines dispositions fiscales beaucoup plus intéressantes que pour la location d’un bien immobilier non meublé.

Pourquoi est-il plus intéressant fiscalement de louer un meublé ?

Louer un meublé présente de nombreux avantages :

  • En moyenne, le loyer d’un meublé est 10 à 20% supérieur par rapport à un logement vide équivalent;
  • Il y a beaucoup moins de contraintes juridiques, notamment, car la location de ce type de bien est souvent temporaire. Vous pourrez ainsi demander 2 ou 3 mois de loyer comme dépôt de garantie (contre 1 mois pour un bien classique).
  • Enfin, la fiscalité est aussi très avantageuse : en effet, les revenus que vous allez toucher seront imposés dans la catégorie BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Contrairement aux revenus fonciers, les revenus BIC disposent d’une fiscalité avantageuse, car vous êtes considéré comme étant une entreprise à part entière et non pas un particulier.

Dispositifs fiscaux pour les locations meublées

Quelle fiscalité pour des recettes inférieures à 33 100 euros ?

Le montant des loyers charges comprises n’excède pas 33 100 euros ? Dans ce cas, vous relevez du régime micro-Bic. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50%, ce qui vous permettra d’être uniquement imposé sur 50% de vos revenus.

Prenons un exemple. Chaque année, grâce à votre location meublée, vous percevez 10 000 euros de recettes. Vous serez uniquement imposé sur 5000 euros et non pas sur 10 000.

Quelle fiscalité pour des recettes supérieures à 33 100 euros ?

Vos recettes sont supérieures à 33 100 euros par an ? Dans ce cas, vous ne pouvez plus relever du régime micro-BIC, mais du régime réel d’imposition. A première vue, cela peut sembler moins intéressant. Cependant, il n’en est rien, car vous pourrez faire déduire certaines charges. Voici quelques exemples de charges déductibles si vous relevez du régime d’imposition réel :

  • Les frais d’entretien et de réparation;
  • Les intérêts de votre emprunt;
  • Les impôts locaux;
  • L’amortissement des locaux, du mobilier et des améliorations, etc.

Quelques exemples d’exonération !

Dans certains cas, il est possible d’être exonéré d’impôt sur les loyers d’une location meublée.

Par exemple, vous avez droit à cette exonération si vous louez une ou plusieurs pièces de votre résidence principale. Attention, certains critères supplémentaires doivent être respectés :

  • Les pièces louées doivent constituer la résidence principale du locataire;
  • S’il s’agit d’une résidence secondaire, le locataire doit justifier d’un CDD ou d’un contrat de travail saisonnier;
  • Le loyer ne doit pas excéder 184 euros par an et par mètre carré en Ile-de-France et 135 euros par an et par mètre carré en Province (chiffres de 2015).

Autre cas d’exonération : si vous louez des chambres d’hôtes. Dans ce cas, vous ne devez pas dépasser le plafond de 760 euros par an.