Est-il possible de réduire le montant de son ISF ?


Certains contribuables ne doivent pas seulement s’acquitter de l’impôt sur le revenu. En effet, les plus aisés sont parfois redevables de l’ISF, à savoir, l’impôt de solidarité sur la fortune. Vous êtes dans cette situation ? Vous voulez savoir s’il est possible de diminuer le montant de votre ISF ?

Qu’est-ce que l’ISF ?

L’impôt de solidarité sur la fortune a été mis en place en 1988 par le gouvernement français afin de redistribuer équitablement les richesses dans le pays. Ainsi, l’ISF est utilisé en France pour aider les foyers les plus démunis.

L’impôt sur la fortune concerne les particuliers disposant d’un patrimoine qui dépasse la valeur de 1,3 million d’euros au 1er janvier 2017. Ce patrimoine peut se composer de biens meubles et immeubles, de droits (droit d’usage, usufruit), mais aussi de valeurs (titres, actions). Par contre, les revenus tels que les salaires et les loyers ne sont pas inclus dans le calcul de l’ISF : il concerne uniquement le patrimoine.

3 caractéristiques permettent de définir l’ISF :

  • Il est déclaratif : les contribuables doivent remplir le formulaire 2725 lors de leur déclaration. Les années suivantes, une déclaration pré-remplie leur sera automatiquement envoyée.
  • Il est annuel : les contribuables devant s’acquitter de l’ISF doivent faire leur déclaration et payer le montant de l’impôt chaque année.
  • Il est progressif : il existe 6 tranches d’imposition (de 0,5 à 1,5%)

Réduire le montant de son ISF : mode d’emploi !

Certains placements permettent de réduire le montant de l’ISF. Cela rejoint notre article sur les placements à privilégier.

Voici quelques exemples :

  • Faire un don au profit d’œuvres d’intérêt général (75% de réduction maximum dans la limite de 50 000 euros).
  • Participer au capital d’une PME : cette solution permet d’obtenir une réduction d’impôt égale à 50% de l’apport. Il existe toutefois une limite de 45 000 euros à ne pas dépasser.
  • Investir dans des fonds d’investissement de proximité ou des fonds communs de placement dans l’innovation. De cette manière, vous pourrez obtenir une réduction de 50% de l’impôt, dans la limite de 18000 euros.

En dehors de ces placements, sachez que vous pouvez aussi investir dans des oeuvres d’art, celles-ci n’étant pas taxées par l’ISF. Il est aussi possible d’utiliser le démembrement temporaire de propriété : de cette manière, un bien donné en usufruit peut sortir de votre assiette fiscale, ce qui peut limiter de façon très intéressante le montant de l’impôt sur la fortune.