Dirigeants associatifs : quel est le coût d’un salarié ?


Mais combien ça va nous coûter tout ça ?

En principe un salarié ne peut pas être payé en dessous du SMIC ou du salaire minimum conventionnel si l’association applique une convention collective.

En effet, les conventions collectives peuvent définir un salaire minimum selon un groupe de classification déterminé par le niveau d’autonomie, de responsabilité et de technicité du salarié.

Il est indispensable d’avoir une vision réaliste du coût supplémentaire que va faire peser une embauche sur le budget de l’association pour vérifier qu’elle peut supporter cette charge financière. Un budget prévisionnel est indispensable pour avoir cette vision mais pas suffisant : il faut aussi tenir compte des mouvements de trésorerie de votre association.

En effet, une fois employeur l’association devra payer les salaires et cotisations sociales selon un rythme imposé qui ne correspond pas forcément à celui de ses rentrées d’argent. C’est pourquoi, il faut faire un plan de trésorerie pour suivre les mouvements et vérifier si les charges pourront être payées sans problème grâce aux disponibilités du moment. Si ce n’est pas le cas vous pourrez anticiper en prenant, par exemple, contact avec votre banquier (voir le point de vue du banquier).

Concrètement, pour savoir combien va coûter l’embauche d’un salarié il ne suffit pas de prendre en compte le salaire qu’il va percevoir chaque mois. Pour chiffrer ce qu’on va appeler « le coût employeur », il faut englober le salaire et les charges ainsi que les éventuels frais annexes comme les déplacements du salarié, l’achat d’un ordinateur, etc…

Il est intéressant de se renseigner sur les différentes aides à l’emploi existantes pour voir s’il est possible d’en bénéficier.

Certaines associations peuvent aussi obtenir des allègements de cotisations sociales sous conditions d’agrément, d’affiliation, du type de contrat de travail…

Quel est le coût d'un salarié pour une association ? Est-il possible de s'appuyer sur des aides à l'emploi ?

Est-ce qu’il existe des aides à l’emploi ?

Il existe des aides qui sont différentes selon l’objectif poursuivi :

  • Aides dans le cadre de l’insertion des personnes : CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) pour les personnes ayant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, Emploi d’Avenir pour les jeunes de 16 à 25 ans, …
  • Aides dans le cadre de la formation : contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, …
  • Aides dans le cadre du projet de développement de l’association nécessitant la création d’un emploi : CNDS emploi, FONJEP, …

En parallèle, l’État crée ponctuellement d’autres dispositifs comme « l’aide à l’embauche du premier salarié » qui permet de percevoir une aide d’un montant maximum de 4000€ sur 2 ans pour la création d’un 1er emploi en CDI ou CDD de plus de 6 mois.

Cette aide n’est pas cumulable avec les autres aides de l’État à l’insertion, à l’accès ou au retour à l’emploi.

Cet article a été réalisé dans le cadre du livret « Questions de Dirigeants Associatifs« , en partenariat avec l’AE14.